samedi 5 septembre 2015

52 semaines en photo (36)

 

Deux propositions pour le thème 36... 

La première est la photo d'un wagon SNCF prise à Cerbère (village situé près de Collioure). Devant ce wagon, une plaque commémorative explique sa présence.
Cliquez sur la photo pour l'agrandir
L'air marin ronge peu à peu la peinture...

 La deuxième photo a été prise au bord d'un lac à côté de chez moi. Ce "hangar" m'intrigue car je ne comprends toujours pas ce que vient y faire ce bas-relief de style antique...

La roue de tracteur rouillée vient renforcer la sensation d'usure.
A la semaine prochaine pour la suite du défi. N'hésitez pas à aller voir les contributions des autres participants

Bon week-end !

11 commentaires:

  1. Jolies photos, j'aime ces teintes de bois vieillis.

    RépondreSupprimer
  2. C'est une pièce collector, ton wagon :-)

    RépondreSupprimer
  3. Du bois bien usé et délavé en effet! Ce vieux wagon est un témoignage intéressant.

    RépondreSupprimer
  4. bravo pour cette idée ; ce wagon qui fut en quelque sorte une "charnière" dans l'économie des 2 pays est vraiment "dans son jus" et cadre parfaitement au thème ; merci pour le gros plan du panneau explicatif ; pour la 3ème photo, le contraste est drôle entre la cabane et le bas relief...idée de grandeur ..bises et bon dimanche à vous deux m.

    RépondreSupprimer
  5. impressionnante l'histoire de ce Wagon et des rails de tailles différentes !!
    quant au hangar, avec ce bas relief, on le dirait prêt à prendre la route avec cette roue sur le coté

    RépondreSupprimer
  6. parfaites tes photos et pour ce qui est de la deuxième tu devrais essayer de voir les propriétaires si il y en a toujours pour leur poser la question et bien-sûr tu nous diras car moi aussi cela l'intrigue

    RépondreSupprimer
  7. Excellente interprétation du thème et merci pour l'explication c'est très intéressant.

    RépondreSupprimer
  8. Très jolies photos. Intéressante l'histoire de cette gare.

    RépondreSupprimer
  9. Je ne savais pas que les trains de marchandise étaient transbordés à la main. Je pensais qu'on changeait juste les roues des wagons pour permettre le passage des trains, en bonne fille de cheminot, cette histoire de différence de rails m'a toujours interloquée.
    Pour le bas-relief, je dirais simplement que qq'un l'a trouvé et l'a mis là pour décorer... mais on peut lancer une enquête, car la vérité est peut-être ailleurs. :-)

    RépondreSupprimer